L’UA pas pressé de reconnaître le CNT


saharamedia
Vendredi 2 Septembre 2011



L’UA pas pressé de reconnaître le CNT

Le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, a déclaré, lors du sommet de Paris sur la Libye Nouvelle, que l’UA ne reconnaîtra pas le Conseil national de Transition (CNT) avant la mise en place d’un gouvernement civil destiné à gérer le processus en cours.

Répondant à une question sur le sujet, Jean Ping a déclaré que les choses ne se passent pas ainsi, ajoutant tout de même que le CNT « a donné des gages de bonne volonté » pour bien traiter les travailleurs africains se trouvant en Libye et que la reconnaissance de ceux qui dirigent de fait le pays actuellement « ne surviendra qu’à la fin des opérations militaires ».

Cependant, dix pays africains, dont déjà reconnu le CNT et certains comme le Mali, la Mauritanie, le Sénégal, l’Ethiopie, le Niger, le Maroc, la Tunisie, l’Egypte et le Soudan, ont pris part au sommet de Paris.

 















GABONEWS APAnews