L’ambassade de France exige la présence du président de l’Assemblée nationale pour lui délivrer un visa et Messaoud refuse


Sahara Médias - Nouakchott
Jeudi 18 Octobre 2012



Messaoud Ould Boulkheir, président de l'Assemblée nationale de Mauritanie
Messaoud Ould Boulkheir, président de l'Assemblée nationale de Mauritanie
Le président de l’Assemblée nationale de Mauritanie, Messaoud Ould Boulkheir, a refusé de se présenter à l’ambassade France qui a exigé la prise de ses empreintes digitales pour lui délivrer en visa.
Une source proche du leader de l’Alliance populaire progressiste (APP) et président de l’Assemblée nationale, a indiqué que Messaoud Ould Boulkheir a déposé une demande de visa il y a deux jours, laissant le soin à ses collaborateurs de suivre les démarches nécessaires, y compris l’empreinte, mais que les services du visa ont exigé se présence.
La source a indiqué que Messaoud Ould Boulkheir a considéré cette exigence comme « un manque de respect injustifié de la part de la France pour les Arabes et les Africains », selon son expression.
Il était prévu que le président de l’Assemblée nationale s’envole cette nuit à bord d’un avion d’Air France, ce qui ne pourrait se faire du fait qu’il refuse catégoriquement de se plier à cette exigence pour le visa.
Signalons que cette mesure avait aussi été  appliquée à l’ancien Premier ministre mauritanien, Zeine Ould Zeidane, qui avait également refusé de se présenter à l’ambassade considérant cela comme « une humiliation pour les hautes personnalités de l’Etat », ce qui avait poussé l’ambassade de France à déroger pour 5 personnalités, qui sont le président de la République, le Premier ministre et les présidents des deux chambres du Parlement.














GABONEWS APAnews