L’ambassadeur de France à Nouakchott : « L’Europe n’interviendra pas dans les élections en Mauritanie »


Saharamedias/Nouakchott
Jeudi 15 Mai 2014


L’ambassadeur de France en Mauritanie, Hervé Besancenot, a déclaré que l’Union européenne n’enverra pas d’observateurs pour les élections présidentielles en Mauritanie prévue le 21 juin prochain.


H. Besancenot, ambassadeur de France en Mauritanie
H. Besancenot, ambassadeur de France en Mauritanie
Dans une interview avec radio Saharamédias, hier mercredi, l’ambassadeur de France à Nouakchott a indiqué que les autorités mauritaniennes ont introduit une demande auprès de l’UE pour que celle-ci envoie des observateurs mais que cette demande est venue tardivement par rapport à l’envoi d’une mission en Guinée Bissau qui organise un scrutin en même temps et a plus besoin de cette présence, selon le propos du diplomate français. Il a cependant révélé que l’UE enverra trois experts dont le rôle sera d’évaluer la tenue de ces élections.
Concernant le financement de ces élections que l’opposition juge de « non consensuelle », l’ambassadeur de France a indiqué que l’UE ne participera pas à cet aspect de la question parce que l’Etat mauritanien a décidé de tout prendre en charge.
Concernant l’évaluation du mandat finissant du président Aziz, l’ambassadeur français a déclaré qu’on ne peut ignorer des réalisations qui ont touché la sécurité des frontières et la lutte  contre le terrorisme mais qu’on ne peut aussi passer sous silence des échecs du pouvoir, comme la diminution du taux de pauvreté. Le diplomate français a démenti catégoriquement l’intention de la France de créer une base militaire en Mauritanie, affirmant que son pays aidait seulement à former des unités militaires mauritaniennes et qu’il continuera à le faire.
 














GABONEWS APAnews