L'armée algérienne annonce l'arrestation de Soudanais et de Tchadiens sur la frontière avec le Niger


Saharamedias+Agences
Mardi 7 Octobre 2014


Le ministère algérien de la Défense a annoncé, lundi, l’arrestation de 20 personnes (12 soudanais et 8 tchadiens) qu’il a qualifiés de « criminels » dans une embuscade tendue par l’armée aux frontières avec le Niger (Sud-est du pays).


L'armée algérienne annonce l'arrestation de Soudanais et de Tchadiens sur la frontière avec le Niger
Il ressort d’un communiqué rendu public, lundi, sur le site du ministère de la Défense, que les éléments des forces de l’Armée nationale populaire « ont réussi, lors d’une embuscade tendue dans la zone de Tiririne près des frontières algéro-nigériennes », le 6 octobre 2014, « à arrêter un groupe criminel composé de vingt (20) individus, 12 soudanais et 8 tchadiens », a précisé le ministère dans son communiqué.
Cette opération, qui s’inscrit « dans le cadre de la lutte contre la contrebande et le crime organisé », a « permis de saisir deux véhicules tout-terrains et six motos », précise le communiqué du ministère de la Défense algérien.
Le communiqué n’a pas cependant dévoilé la raison de la présence de ces personnes au niveau des frontières algériennes.
Le 3 octobre, l’armée avait annoncé avoir abattu « cinq criminels » près de la frontière algéro-nigérienne.
En l’espace d’une semaine, l’Armée algérienne a annoncé l’arrestation de 70 individus, entre « criminels » et « migrants clandestins » au niveau de ses frontières avec le Niger ou le Mali.
 
 
 














GABONEWS APAnews