L’arrondissement de choum désormais éclairé, la première centrale électrique a été mise en service


saharamedia
Samedi 4 Décembre 2010



La première centrale  électrique de l’arrondissement de choum  a été mise en service vendredi soir.

Choum relève administrativement   de la région de l’Adrar. Nord mauritanien.

La localité fut d’abord une base miliaire pour sécuriser la voie ferrée entre Zouerate  et Nouadhibou.

Choum avait essuyé plusieurs attaques des indépendantistes du front Polisario en 1976 et 1977 lorsque la Mauritanie était engagée dans la guerre du Sahara occidental. Ensuite,  choum où s’arrête le train minéralier  pour changer  d’équipes techniques de conducteurs et convoyeurs, s’est graduellement transformé.

 

Des activités commerciales  se sont développées entre opérateurs du tiris-zemmour, Adrar, inchiri et Nouadhibou. Le pouvoir central devait alors créer l’arrondissement et procéder à la nomination du chef d’arrondissement, généralement un militaire. Choum a évolué  en terme démographique.

Mais les populations se sentaient plus au moins délaissées. Les infrastructures étaient inexistantes. L’état et la snim se sont rejeté la responsabilité sur cette situation. Le gouvernement estimé que la société devait  contribuer à la construction d’écoles, de dispensaire et doter la cité d’un réseau d’eau et d’électricité. 

Le problème  a été posé plusieurs fois au président mauritanien OULD ABDEL AZIZ lors de ses visites. La nouvelle centrale électrique représente l’une des vieilles demandes des populations.  La centrale a été construite par la fondation de la snim.















GABONEWS APAnews