L’idéologie Sioniste contamine les valeurs symboliques de la RIM


Mercredi 19 Février 2014


S’attaquer aux instances culturelles n’a jamais été signe de raffinement ou de civilisation et quand ces instances ont un caractère religieux cela devient de la provocation et de la violence envers les sentiments des croyants.


L’idéologie Sioniste contamine les valeurs symboliques de la RIM
 
Aujourd’hui, la Mauritanie souffre de ce qu’on appelle une dévalorisation de ces valeurs culturelles et une atteinte à ces référents religieux et symboliques. Essayant de soumettre le symbolique à la logique marchande, cette attaque tante une marchandisation de la culture via une domestication en profondeur de l’esprit humain à travers ce que l’on appelle aujourd’hui la culture de masse en industrialisant tout déploiement créatif et constructif sur le plan symbolique et culturel par l’idéologie marchande. C’est ce qu’on peu appeler aujourd’hui l’idéologie sioniste. Le passage de la culture à sa marchandisation a connu une mutation structurelle et fonctionnelle, il s’agit de la technisation des instances médiatrices, qui s’inscrivaient dans l’univers symbolique pour assurer et garantir les repères culturels et symboliques. La culture de masse a forgé un impact des valeurs spirituelles sur les comportements, convictions et perceptions des individus après domination de l’idéologie capitaliste pour créer des pôles identitaires qui étaient sensés êtres endogènes (provenant de l’intérieur de la communauté mère) mais plutôt de provenance exogène, pour but un universalisme à caractère marchand. Offrir aux masses des points de repères après effondrement des valeurs traditionnelles de la RIM grâce à une extension du marché symbolique, sans obligés les individus à adhérer mais utilisant leurs naïvetés afin d’acquérir leurs consentement pour enfin que la marchandisation de la culture puisse avoir eu lieu. Il s’agit ici d’un passage d’une identité standard à la production d’une identité préfabriquée. Cette identité préfabriquée n’a abouti finalement qu’à une difficulté de communication entre les hommes, promettant certes la liberté, l’autonomie et la transparence, mais cette concentration des technologies dans la main des politiques empêchent les processus démocratiques. D’où la domination d’ordre symbolique et culturel grâce à la maitrise du marketing et de la communication (déformation de l’information via des effets de mises en scènes des images), créant des symboles en produisant le réel. En conclusion comme disait « Tariq Ramadan » La clef du succès ? Rester debout et ferme face aux colporteurs de préjugés, aux responsables de l''oppression, aux diffuseurs de la haine en gardant la dignité de savoir dire "Salam !", "Paix !"














GABONEWS APAnews