L’opposition gambienne : aucun tribunal ne peut remettre en cause notre victoire


Nouakchott - Saharamédias
Samedi 24 Décembre 2016



L’opposition gambienne : aucun tribunal ne peut remettre en cause notre victoire
L’opposition gambienne a réaffirmé samedi que la victoire de son candidat aux élections présidentielles du 1er décembre, Adama Barro, est définitive et ne peut être remise en cause par aucun tribunal, allusion au recours déposé par le président battu, Yaya Djamé.

Dans un point de presse tenu vendredi, le porte parole de l’opposition, Khalifa Saleh, a affirmé que Adama Barro était convaincu de sa victoire et qu’aucun tribunal sur terre ne saurait prendre une décision contraire.

La cour suprême gambienne devra se prononcer le 10 décembre, 9 jours avant la date d’investiture du président élu, sur le recours déposé devant elle par Yaya Djamé qui réclame l’annulation pure et simple des élections et l’organisation d’autres.

Le parti du président Djamé avait déposé un recours devant la cour constitutionnelle, pour dénoncer le décompte des voix de la part de la commission électorale indépendante et les menaces proférées à l’endroit des électeurs dans certaines zones.

Au lendemain de ces élections le président Djamé avait reconnu sa défaite et appelé son adversaire pour le féliciter, avant de se rétracter quelques jours après et exiger de nouvelles élections.

Mardi dernier, Yaya Djamé qui dirige la Gambie depuis 22 ans, a réaffirmé qu’il resterait au pouvoir tant que la cour suprême de son pays n’aura pas statué sur le recours déposé devant elle.

Au demeurant plusieurs pays et institutions, de même que les nations unies ont demandé au président Djamé de transmettre le pouvoir pacifiquement au président élu, Adama Barro.
 
 
 














GABONEWS APAnews