L'opposition mauritanienne demande une enquête sur le raid franco-mauritanien au Mali


saharamedia
Vendredi 13 Août 2010



En Mauritanie, la Coordination des partis d'opposition démocratique (COD) a exigé, jeudi 12 août, qu'une enquête soit ouverte sur "les circonstances et les objectifs" du raid franco-mauritanien mené fin juillet contre une base d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) en territoire malien. Le président de la COD a déploré que la Mauritanie vive "une situation sécuritaire précaire" qui a contraint "Français et Américains [à conseiller] à leurs ressortissants d'éviter" le pays, frappé par une série d'enlèvements et d'assassinats attribués à AQMI. Et selon lui, cette situation s'aggrave de jour en jour.

 

Le raid franco-mauritanien du 22 juillet visait une unité d'AQMI en territoire malien. Sept personnes de l'organisation avaient été tuées. La France avait indiqué que l'opération franco-mauritanienne visait à retrouver l'otage français Michel Germaneau, détenu depuis avril par le groupe islamiste. AQMI a annoncé l'exécution de l'otage le 25 juillet pour venger ses membres tués lors de ce raid. Le gouvernement mauritanien affirme que cette opération avait pour seul objectif de prévenir une attaque d'AQMI sur son territoire, qui aurait été prévue pour le 28 juillet.

LE MONDE

 















GABONEWS APAnews