L'opposition poursuit, depuis M'Bout, ses attaques contre le pouvoir


saharamedia
Samedi 18 Février 2012



Le président du PLEJ (parti pour la liberté, l’égalité et la justice), Bâ Mamadou Alassane, qui assure également la présidence tournante de la COD (Coordination de l’opposition démocratique) a déclaré que les chefs de file de l’opposition ont démontré, à travers leur combat, qu’ils « sont le seul avenir de la Mauritanie ».

Il devait ajouté, dans cette déclaration, faite ce samedi au cours d’un meeting populaire organisé par la COD dans la ville de M’Bout, que ces hommes et femmes « reflètent en eux la Mauritanie dans sa diversité raciale et régionale ».

Quant au secrétaire général du parti Hatem, Chriv Taher Ould Mohamed Mahmoud, il a déclaré que les habitants de M’bout réunissent en eux l’exclusion politique et l’injustice économique, qu’ils souffrent de la sécheresse et que l’Etat n’a rien fait pour leur venir en aide ».

De son côté, le vice président du parti du parti Convergence Démocratique Nationale (CDN), Mohamed Ould Abed, a déclaré que M’Bout est l’une des moughataa qui profitent le moins des richesses nationales, ajoutant que le moment « est venu de mettre un terme à une telle situation ». Il a aussi indiqué que l’opposition ne cherche pas la violence, mais la Mauritanie ne sera pas, selon son expression, « l’exception de ce changement qui se passe dans certains pays arabes et africains ».

Prenant la parole à son tour, le président du parti « Tawassoul », Jamil Mansour, a déclaré que les habitants de « M’Bout souffre de la sécheresse et de la sécheresse de Ould Abdel Aziz », selon son expression, ajoutant qu’il faut libérer la Mauritanie de « ce régime injuste ».

 















GABONEWS APAnews