L’opposition rend les autorités responsables de la détérioration des conditions de vie de la population carcérale à Dar Naim


saharamedia
Jeudi 14 Octobre 2010



La coordination de l’opposition démocratique (COD) déclare que les autorités sont responsables de la détérioration des conditions de vie et de santé de la population carcérale, notamment dans la prison de Dar Naim où l’on vient de signaler la mort de plusieurs prisonniers.

La COD a, dans un communiqué dont Sahara média a reçu une copie, dénoncé « cette situation contraire à nos valeurs morales et aux droits de l’homme et aux principes de justice sociale ».

L’opposition a demandé qu’une enquête juste et indépendante soit ouverte pour informer l’opinion publique nationale de ce qui se passe réellement à l’intérieur de la prison de Dar Naim. Elle a aussi demandé à l’opinion internationale et aux organisations des droits de l’homme de « faire tout ce qui est en leur pouvoir pour que la vie et la dignité de ces prisonniers soient préservées ».

 

L’opposition a déclaré que la série de décès au niveau de la prison de Dar Naim est « la conséquence de la situation déplorable des droits de l’homme à l’intérieur des prisons et la négligence des conditions de santé de ces pensionnaires, de manière particulière, et celles qui existent dans toutes les prisons mauritaniennes de manière générale », note le communiqué de la COD. L’opposition indique que la « situation que vivent les prisonniers n’offre pas le minimum de conditions humanitaires acceptables, malgré la visite qu’une délégation d’Amnesty internationale avait effectuée récemment dans certaines prisons mauritaniennes ».















GABONEWS APAnews