L’université de Chinguetti rejette une proposition iranienne d’une coopération scientifique avec les universités du pays


Nouakchott - Saharamédias
Mardi 26 Avril 2016



le président de l'université Chinguetti, Dr Mohamed El Moctar O. Bah
le président de l'université Chinguetti, Dr Mohamed El Moctar O. Bah

Le président de l’université moderne Chinguetti, Dr Mohamed El Moctar O. Bah a décliné une proposition du chargé d’affaires à l’ambassade d’Iran à Nouakchott pour l’instauration d’une coopération scientifique entre cette université et un établissement supérieur en Iran.

Cette décision a été notifiée au diplomate iranien, lors d’une visite effectuée ce mardi à l’université Chinguetti où il a été accueilli par le président de l’institution, et ses collaborateurs.

Au cours de cette visite, le chargé d’affaires iranien a évoqué l’histoire et le développement des universités iraniennes, et a souligné le rôle important joué par les arabes dans son pays, ajoutant qu’ils ont une place importante dans le cercle des décisions bien qu’ils soient minoritaires.

Le chargé d’affaires iranien a appelé à l’instauration et la consolidation de la coopération culturelle et scientifique entre l’université Chinguetti et les universités iraniennes.

Il s’est dit disposé à encourager cette coopération, l’échange d’expériences et l’envoi en Iran d’étudiants mauritaniens.

En réponse au diplomate iranien, le Dr Mohamed El Moctar O. Bah a évoqué un certain nombre de principes qui empêchent l’instauration de coopération inter universités dont notamment des positions iraniennes contraires à la conviction religieuse.

Il a par ailleurs ajouté que la position actuelle de l’Iran est contraire à celle unanime des pays arabes, à propos notamment de ce qui se passe au Yémen et en Syrie.

 

 

 















GABONEWS APAnews