La CEDEAO inquiète de l’arrivée probable de terroristes à Kidal en provenance de Mossoul


Nouakchott - Saharamédias
Samedi 1 Avril 2017



La CEDEAO inquiète de l’arrivée probable de terroristes à Kidal en provenance de Mossoul
Le président de la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest, Marcel Da Sousa a déclaré qu’il avait évoqué avec le président Mohamed O. Abdel Aziz l’inquiétude de voir arriver à Kidal des terroristes en provenance de Mossoul, en Irak.

La bataille de Mossoul fait craindre à des dirigeants africains l’éventualité de l’arrivée de combattants de l’état islamique dans des pays africains, particulièrement ceux dans lesquels se trouvent des groupes extrémistes armés.

Le président de la CEDEAO avait rencontré certains responsables dont notamment le président O. Abdel Aziz auquel il avait rapporté les inquiétudes des dirigeants africains de voir les combattants de Daech émigrer vers le nord Mali et menacer la stabilité et la sécurité de toute la région et particulièrement les pays limitrophes.

Da Sousa a ajouté qu’il a évoqué avec le président mauritanien les moyens de faire face en urgence et de manière efficace au nouveau danger à travers une coordination entre l’ECOAS, la Mauritanie et les forces des nations unies au Sahel.

Le président de la CEDEAO a par ailleurs révélé que ces inquiétudes  feront l’objet de discussions le 14 avril courant à Bruxelles entre l’ECOAS et l’union européenne.

La bataille de Mossoul avait commencé en  octobre 2016 après que se soit formée une coalition entre les forces irakiennes, les milices populaires, les peshmergas du Kurdistan irakien et des forces internationales pour reconquérir la ville.
 
 
 














GABONEWS APAnews