La CGTM fustige l’acharnement manifeste de MPSS contre ces travailleurs et leur organisation


saharamedia
Lundi 30 Août 2010



La CGTM fustige l’acharnement manifeste de MPSS contre ces travailleurs et leur organisation

Les trois organisations syndicales (CGTM, UTM, CLTM) ont décidé, d’un commun accord, d’organiser l’élection des délégués du personnel de la société MPSS (sous-traitant du groupement AFA/TAMEGA, entrepreneur chargé de la construction de la route Kaédi-Sélibaby) le 5 septembre prochain. A cet effet, la CGTM a adressé, le 16 août courant à l’employeur une lettre de proposition des candidats à cette élection, lettre à laquelle, l’employeur a opposé le 28 août courant une fin de non-recevoir bien que la date limite de dépôt des candidatures soit fixée par les soins de ce dernier au 1er septembre 2010.L e sous-traitant ayant déjà plusieurs litiges de travail pendant devant le conseil d’arbitrage avec des travailleurs adhérents à notre centrale syndicale justifie sa décision par le fait que l’entrepreneur principal a remis à sa disposition outre le Secrétaire Général de la section du Syndicat National de l’Infrastructure affilié à la CGTM, 3 délégués proposés pour ladite élection, suite à « la baisse d’activité dans son chantier » ; une baisse d’activité qui n’a curieusement, concerné que les 4 éléments susvisés!

 

Cette mesure motivée par l’appartenance syndicale et l’activisme des concernés constitue une violation flagrante de la liberté syndicale garantie par les conventions internationales et les dispositions législatives et réglementaires en vigueur dans notre pays. En effet, les intéressés sont protégés par les dispositions des conventions de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) N°87 et 98 et celles de l’article 131 de la loi 017/2004 portant Code du Travail.

La Confédération Générale des travailleurs de Mauritanie (CGTM), tout en fustigeant l’acharnement manifeste de l’employeur contre ces travailleurs et leur organisation :

-           exige le respect total par l’employeur des lois et règlements en vigueur dans notre pays ;

-           demande l’annulation immédiate des procédures engagées à l’encontre de ces travailleurs ;

-           invite l’administration du travail à assumer ses responsabilités en veillant  au respecter des dispositions législatives et réglementaires en vigueur en matière du travail afin préserver  la cohésion et paix sociale.

Nouakchott, le 29/08/2010

Le Comité Exécutif

 















GABONEWS APAnews