La Coordination de l’Opposition Démocratique qualifie les accrochages avec AQMI de « guerre par procuration »


saharamedia
Mardi 21 Septembre 2010



La Coordination de l’Opposition Démocratique qualifie les accrochages avec AQMI de « guerre par procuration »

La coordination de l’opposition démocratique en Mauritanie a qualifié les récents accrochages entre l’armée mauritanienne et des combattants d’Al Qaeda au Maghreb Islamque (AQMI) de « guerre par procuration ne se fondant sur aucune base légale ou consensus national ».

La COD s’étonne, dans un communiqué publié mardi et dont Sahara média a reçu une copie, que la Mauritanie soit «  engagés dans cette guerre sans la participation des autres Etats de la région qui pourtant se trouvent exposés aux mêmes dangers », selon les termes de la coordination de l’opposition?

Suivent encore d’autres questions par lesquelles la COD tente de prendre ses distances par rapport au pouvoir : « pourquoi nos forces armées nationales la mènent- elles en dehors de notre territoire national ? Pourquoi privilégier la coordination avec une puissance étrangère au détriment de la coordination et de la coopération avec les pays de la sous-région concernés ? Devons-nous ou pouvons-nous remplir seuls le rôle de gendarme responsable de la sécurité de la région ? »

Pour la COD, « toutes ces questions et interrogations auxquelles le peuple mauritanien est en droit d’avoir des réponses claires, demeurent posées au régime et à lui seul, qui a décidé, de manière unilatérale d’engager notre pays dans une guerre dont les conséquences n’ont pas été suffisamment évaluées alors même que leurs incidences  peuvent porter atteinte ,  à la sécurité de nos citoyens et même à l’existence du pays. » Prenant appui sur le communiqué du Ministère de la défense nationale en date du 18 Septembre 2010, qui fait état d’affrontements entre les forces armées nationales et des groupes terroristes, « affrontements qui se sont déroulés à l’extérieur de notre territoire national, précise le communiqué de la COD, l’opposition déplore les « maigres informations contenues dans ce communiqué tant sur les causes que sur les résultats de cette opération. » Elle n’omet pas d’émettre au passage des doutes sur le bilan que la Mauritanie a fourni de ces accrochages, soulignant l’existence « d’informations contradictoires provenant d’autres sources », allusion sans doute à l’Algérie et au Mali.















GABONEWS APAnews