La Cour suprême guinéenne confirme le résultat de l'élection


saharamedia
Mercredi 21 Juillet 2010



La Cour suprême guinéenne confirme le résultat de l'élection

La Cour suprême guinéenne a rejeté mardi les réclamations portant sur les résultats du premier tour de l'élection présidentielle du 27 juin, ouvrant la voie à un second tour entre les deux candidats arrivés en tête. La Cour a ajouté que les votes de cinq circonscriptions, dont deux favorables au candidat arrivé en troisième position, avaient été annulés en raison de "graves irrégularités".

Le scrutin doit parachever la transition vers un pouvoir civil après le coup d'Etat militaire de décembre 2008 qui a suivi la mort du président Lansana Conté. Le nouveau gouvernement devrait être le premier élu lors d'une élection libre depuis l'indépendance de la Guinée, en 1958. L'ancien Premier ministre Cellou Dalien Diallo est arrivé en tête du premier tour, devant un opposant de longue date, Alpha Condé. La date du second tour n'a pas encore été fixée. "M. Cellou Dallein Diallo et M. Alpha Condé, candidats à la présidence des partis UFCG et RPG, ont obtenu le plus de voix avec respectivement 43,69% et 18,25% et sont admis à participer au second tour de l'élection présidentielle", a déclaré lors d'une conférence de presse Mamadou Sylla, président de la Cour suprême. Le second tour était initialement prévu le 18 juillet entre Diallo et Condé, mais la Cour suprême a reçu des plaintes pour fraude de pratiquement tous les 24 candidats en lice. Les observateurs de l'Union européenne et du Centre Carter ont estimé que le scrutin était dans l'ensemble acceptable.

Saliou Samb, Grégory Blachier et Nicole Dupont pour le service français















GABONEWS APAnews