La France dément la mort du cerveau des attaques parisiennes


Saharamédias - Agences
Mercredi 18 Novembre 2015



La France dément la mort du cerveau des attaques parisiennes
Le procureur général français a démenti mercredi la mort ou l’arrestation du cerveau des attentats de Paris, Abdel Hamid Abou Awd.

Dans une déclaration à l’agence Reuters, François Mollan a dit que les enquêteurs français étaient incapables pour le moment de déterminer l’identité des  personnes tuées dans l’appartement de Saint Denis.

Il a ajouté qu’ils n’étaient pas capables non plus de déterminer celle des 3 personnes arrêtées dans l’appartement où elles s’étaient retranchées.

Le procureur a révélé que ce sont au total 8 personnes qui ont été arrêtées à l’intérieur de l’appartement ciblé ou à proximité de celui-ci.

Selon la police française Abou Awd (28 ans) est connu des services de police et a des antécédents judiciaires.

Il s’était rendu en 2013 en Syrie pour rejoindre les rangs de l’état islamique où il était connu sous le nom d’Abou Oumar le Belge.

Fin 2014 il a fait le voyage aller-retour en Europe défiant les services de sécurité.
Il avait tenté de planifier des attentats sur le sol européen, des attentats qui ont été déjoué.
 














GABONEWS APAnews