La Mauritanie examine avec les agences de l’ONU l’impact du programme d’assistance des anciens esclaves et des réfugiés un an après son démarrage


saharamedia
Mercredi 29 Septembre 2010



L’année dernière, les autorités mauritaniennes avaient  lancé un programme di t de « prévention  des conflits et de renforcement de la cohésion  sociale ». Financé par le royaume d’Espagne, le programme vise à assister matériellement   les populations démunies  dans les adwabas des  deux Hods  et les réfugiés mauritaniens rentrés du Sénégal.

Il s’agissait, au départ, de réaliser des infrastructures communautaires, à l’image des marchés pour permettre aux populations de promouvoir  des activités génératrices de revenus. Cela devrait contribuer à lutter contre la pauvreté.  Il est également  question des volets éducatifs  orientés dans les villages pour susciter la cohésion sociale et l’entente mutuelle  entre les populations pour prévenir  les tensions et consolider l’unité nationale.

Participent à l’exécution  du programme : l’Unicef, le fnuap, le pnud et le gouvernement mauritanien à travers le Commissariat aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile. Les partenaires se concertent ainsi à Nouakchott pour évaluer  les étapes  franchies et déterminer les objectifs deux prochaines années.

 















GABONEWS APAnews