La Mauritanie met en garde les transporteurs contre toute complicité avec les trafiquants de drogue ou d’armes ainsi que de l’immigration clandestine


saharamedia
Jeudi 4 Novembre 2010



Les sociétés de transport public ont été mises en garde par les autorités mauritaniennes contre toute connivence ou complicité avec les réseaux de trafic de drogue, d’armes ou d’immigration clandestine.

Le ministre de l’Equipement et des transports, Camara Seidy Boubou a, lors d’une réunion tenue mercredi avec les présidents des fédérations de transports, demandé à ceux-ci de faire preuve de vigilance et d’aider aux efforts de l’Etat visant à lutte contre les trafics de tous genres, ajoutant que les autorités « vont punir sans hésiter toute personne qui se serait rendue coupable de complicité dans ces trafics. »

 

Les participants à cette réunion ont exprimé leur adhésion complète à la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue mais ont aussi indiqué que le meilleur moyen de lutter efficacement contre le trafic est de mettre un terme à l’anarchie ambiante qui caractérise l’activité du secteur des transports.

 















GABONEWS APAnews