La Somelec d'Atar : Sabotage ou malédiction ?


saharamedia
Lundi 23 Août 2010



La Somelec d'Atar : Sabotage ou malédiction ?

Depuis 2007, pas moins de six  groupes électrogènes sont parvenus à Atar. Les coupures intempestives d’électricité continuent malgré tout. Que se passe-t-il ? Lors de sa sortie médiatique du 4 Aout dernier, le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz déclarait : « Le problème d’électricité ne se pose plus aux gens d’Atar  car la ville vient d’être doté d’un groupe électrogène ». Hé ! bien : « Monsieur  le Président, disent les conseillers municipaux lors de la session d’hier,  les coupures d‘électricité continuent de frapper tous les quartiers de la ville et nous exigeons qu’une enquête soit lancée dans les plus brefs délais, pour déterminer les causes réelles de ces désagréments ». Pour les citoyens venus s’en plaindre à Adrar info et les commentateurs de la place Atar matin : « Derrière ces coupures,  pendant le mois béni de Ramadan, inattendues, répétitives et insupportables, se cache soit un sabotage ou une malédiction. Autrement comment expliquer qu’en moins de deux ans la centrale d’Atar ait reçu des groupes électrogènes venus d’Akjoujt, Selibaby, Port de Nouakchott et récemment de la centrale du Ksar, sans que les prestations ne s’y améliorent ? La direction et le  personnel de la Somelec  sont-ils conscients des préjudices matériels et moraux qu’ils nous causent ? Combien d’aliments périmés  et de machines mises  hors service? Ne doit-on  pas poursuivre juridiquement les responsables de cette  boite à dérangements ? »  En effet ! Avec la réception du dernier groupe électrogène, tout le monde s’attendait à voir régler définitivement le manque d’électricité dans les ménages. Ce ne fut pas le cas, jusqu’ici.

Ely Salem Khayar  Adrar.info N° 17

 















GABONEWS APAnews