La cellule de crise des anciens surveillants généraux et économes accusent le ministre d’Etat de se dérober pour ne pas appliquer les clauses de l’Accord


saharamedia
Lundi 23 Janvier 2012



La cellule de crise des anciens surveillants généraux et économes dans les établissements d’enseignements secondaires ont accusé le ministre d’Etat à l’Education de se dérober pour ne pas appliquer les clauses de l’accord convenu avec le Premier ministre pour les nommer dans des postes de compensation.

Dans un communiqué dont Sahara média a reçu une copie, la cellule de cris indique que le ministre d’Etat, Ahmed Ould Bahiya, a demandé à son conseiller juridique de préparer l’arrêté et qu’après sa signature par le Premier ministre, a agi dans un sens qui signifie qu’il n’est prêt à appliquer cet accord.

Les anciens surveillants généraux et économes qui déclarent que leurs salaires du mois de janvier courant ont été suspendus, continuent à réclamer leur nomination au poste d’attachés d’administration comme le stipule l’accord du 25 février 2011.















GABONEWS APAnews