La cellule du « centre émetteur » devant la justice à la mi-octobre prochaine


saharamedia
Mercredi 6 Octobre 2010



La cellule du « centre émetteur » devant la justice à la mi-octobre prochaine

Une source judiciaire a indiqué à Sahara média que le président de la chambre pénale du tribunal de Nouakchott a convoqué hier mardi un groupe des salafistes détenus suite à ce qui est communément appelé « cellule du centre émetteur », avec à leur tête El Khadim Ould Semane, Marouf Ould Haiba et Sidi Ould Sidna, en plus de Taghi Ould Youssef, pour les informer que leur jugement débutera le 13 octobre prochain et qui pourrait continuer jusqu’au 20 du même mois.

Le jugement portera sur le dossier connu sous le nom de « Ansar Allah Almourabitoune vi bilad Chinguitt », alors qu’on croyait, jusque-là, que c’est Al Qaeda qui avait mené les combats du centre émetteur contre les éléments de la police, à Tevraghu-Zeina, en avril 2008, et qui ont provoqué la mort d’un policier et d’un terroriste et conduit à l’arrestation de près de 15 personnes.

L’accusation portée contre la « cellule du centre émetteur » est celle de l’association de malfaiteurs, l’utilisation d’armes, le meurtre de policier et la perturbation de l’ordre public ». D’autres personnes ont été impliquées dans ce dossier qui concerne des individus déjà jugés et condamnés à mort, il y a quelques mois, dans le cadre de l’assassinat, près de la ville d’Aleg, de 4 touristes français, fin 2007. Les personnes adjointes au dossier sont : Mohamed Ould Semane, frère d’El Khadim Ould SEmane, Mohamed lemine Ould Heddi, Abou El Maaly, Abou Ghoussoura et d’autres encore.

L’annonce de ce jugement intervient au moment où l’on parle d’un nouveau dialogue avec les salafistes, consécutif à un premier qui avait rendu possible la libération de 35 prisonniers islamistes qui ont bénéficié d’une grâce présidentielle au cours de la fête d’Id El vitr.















GABONEWS APAnews