La coordination de la « jeunesse du 25 février » juge « regrettable » la nouvelle de la rencontre de certains de ses leaders avec Ould Abdel Aziz


saharamedia
Dimanche 15 Mai 2011



L’un des leaders de la coordination de la « jeunesse du 25 février », Moustapha Ould Mohamed, a qualifié de « regrettable » la nouvelle de la rencontre de certains de ses leaders avec Ould Abdel Aziz et la proposition que ce dernier aurait faite à ces jeunes de leur donner des postes en échange de l’arrêt de leurs manifestations contre le pouvoir.

Dans une déclaration à Sahara média, Ould Mohamed a indiqué « qu’en cas de confirmation d’une telle nouvelle, cela ne peut aucunement traduire le choix de la coordination », précisant qu’ils ne désirent pas aller trop vite dans la prise d’une décision sur ce sujet », mais qu’ils « n’hésiteraient pas à le faire si de tels faits se confirment, montrant ainsi que certains sont prêts à laisser tomber les revendications du peuple contre des nominations», selon son propos.

Il a ajouté : « nous savons que le chemin est long et qu’il y a certains qui n’ont pas de réelles convictions pour mener un tel combat mais nous sommes prêts à continuer notre lutte pour l’intérêt du peuple et de notre pays ».

 

A noter que ce sont des sources médiatiques qui ont évoqué une supposée rencontre, jeudi dernier, entre le président Ould Abdel Aziz avec Cheikh Ould Jedoou et Ahmed Ould Tajidine qui sont quelques-uns des principaux dirigeants de la coordination de la « jeunesse du 25 février », mouvement qui manifeste depuis quatre mois contre le pouvoir. 















GABONEWS APAnews