La défense de la cellule dite de Nouadhibou déclare que les aveux ont été extorqués sous la torture


saharamedia
Jeudi 14 Octobre 2010



La défense de la cellule dite de Nouadhibou déclare que les aveux ont été extorqués sous la torture

L’avocat mauritanien Mohamed Ould Mohamed Saleck, membre du collectif de défense de la cellule dite de Nouadhibou, accusée d’avoir préparé des plans d’opérations terroristes, que les aveux extorqués à ses clients l’ont été sous le fait de la torture.

La défense a donc fait valoir que « cette reconnaissance n’a aucune valeur juridique »,  chose que le parquet général a récusé, précisant qu’il n’existe aucune preuve qui confirment ces allégations de torture.

Le dossier 503/08 remontant à l’année 2008, concerne un groupe de personnes soupçonnées d’appartenir à ce qui est connu actuellement sous le vocable de « la  cellule de Nouadhibou » et dont les plus connues sont Mohamed El Béchir Ould Semane (frère d’El Khadime Ould Seman), Cheikh Abou El Maali Ould Sidi Mohamed et Elemine Ould Hamoud.















GABONEWS APAnews