La flotille de Gaza a renforcé la popularité du mouvement pro -palestinien (ISM)


saharamedia
Jeudi 22 Juillet 2010



Les récentes tentatives "visant à briser le blocus de Gaza illustrent le succès du mouverment international de solidarité (ISM) qui rassemble les sympathisants étrangers de la cause palestinnene, qui enregistre un afflux de volontaires ,depuis l'assaut meurtrier israelien du 31 mai dernier contre la flotille pour Gaza" écrit le quotidien francais le Monde, jeudi. Pour la première fois, les militants de l'ISM ont pris la mer au cours de l'été 2008, défiant le blocus israelien contre Gaza.

 

Nouvel épisode du mouvement de solidarité au mois de mai 2010, avec la flotille humanitaire, dont l'arraisonnement par les commandos israéliens s'est soldé par la mort de 9 militants turcs. Un caranage qui suscite un tollé général et la répprobation universelle. Ce qui "contraint Israel à allèger le blocus, laissant entrer ces dernières semaines davantage de marchandises dans l'étroite bande côtière".

Donnant la clef de ce  succès, Hawaida Arraf, 34 ans, co-fondateur de l'ISM et de sa branche navale le mouvement  "Free Gaza" qui a organisé la flotille du 31 mai dernier,   explique "à travers le monde nous avons motivé des gens qui étaient frustrés, mais ne savaient pas quoi faire".

Ainsi, depuis le lancement des opérations maritimes vers Gaza, d'autres mouvements "nous ont rejoint en envoyant leurs bateaux vers le petit territoire" ajoute le co-fondateur.

L'ISM a été lancé en 2001 pour les sympathisants étrangers de la cause palestinienne. Ses fondateurs sont Mme Arraf, une palestinienne qui possède la double nationalité israelienne et américaine et  son mari, Adma Shapiro,un juif américain, Neta Golan, un israelien, Ghassan Andoni, un palestinien de Cisjordanie.

En 9 ans, quelques 7000 personnes y ont participé, dont un tiers de juifs, leur rôle consistant à s'interposer, de manière géralement pacifique, entre palestiniens et forces israeliennes lors des manifestations.

Le premier acte de haute portée de l'organisation s'est produit en 2002 lorsqu'ils ont rejoint le Quartier Général de Yasser Arafat, assiégé par les chars de l'armée israelienne.

Seck Amadou pour Sahara media

 















GABONEWS APAnews