La grève des pilotes d’Air France entre dans son quatrième jour


Saharamedias+Reuters
Jeudi 18 Septembre 2014


Au quatrième jours de la grève des pilotes d’Air France, quatre vols sur dix étaient assurés a indiqué le PDG d'Air France-KLM Alexandre de Juniac.


La grève des pilotes d’Air France entre dans son quatrième jour
La grève des pilotes qui protestent contre la stratégie de développement de la filiale à bas coûts Transavia, fait que seuls "42% des vols sont assurés ce jeudi, contre 41% hier, avait souligné le patron d’Air France ajoutant que cette grève engendre une perte comprise entre 30 et 45 millions d'euros pour les trois premiers jours de grève pour la compagnie.
"Ce qui se joue c'est l'avenir d'Air France. Après avoir fait un plan de restructuration très dur (...), on est en train de sortir la tête de l'eau, on compromet les fruits de notre redressement", a-t-il souligné.
"Si on n'est pas capable de faire ça, on compromet l'avenir d'Air France, c'est sa capacité à conquérir des marchés qui se joue", a-t-il ajouté, évoquant la concurrence des compagnies low-cost, comme EasyJet ou Ryanair.
Les négociations reprennent jeudi après-midi entre la direction et les syndicats.
Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), majoritaire, a déposé un préavis de grève jusqu'au 22 septembre. Le Spaf a, lui, appellé à cesser le travail jusqu'à samedi.
Les deux organisations réclament notamment un contrat de travail unique pour l'ensemble des pilotes d'avions de plus de cent places au sein des trois compagnies, Air France, Transavia et Hop!, qui assure les liaisons régionales, au lieu d'un changement de contrat lors d'un passage d'Air France à Transavia.
Interrogé sur la grève de pilotes, le Premier ministre Manuel Valls a estimé mercredi que la grève des pilotes d'Air France pesait "lourdement" sur la compagnie et sur l'attractivité de la France.
 














GABONEWS APAnews