La « jeunesse du 25 février » tente de prendre d’assaut la Place des Anciens blocs cernée par un impressionnant cordon de sécurité


saharamedia
Mardi 5 Avril 2011



Des centaines de jeunes de la mouvance « la jeunesse du 25 février », ont tenté, comme annoncé il y a quelques jours, de manifester sur la Place des Anciens Blocs mais c’était sans compter avec la présence d’un impression dispositif de sécurité que la police qui avait cerné les lieux de toutes parts dès les premières heures de la matinée.

Ces jeunes qui manifestaient pour, disent-ils, dénoncer la non prise en considération de la plateforme qu’ils ont présentée aux autorités, n’ont cependant pas été réprimés avec la violence des manifestations précédentes.

Dans une déclaration à Sahara média, Souleimane Ould Mohamed Vall, l’un des membres de la Coordination de la « jeunesse du 25 février », a indiqué que la plus importante réclamation avancée par la mouvance est « la réforme du pouvoir de manière radicale, de sorte qu’il réponde aux aspirations des Mauritaniens et notamment à celles de la jeunesse ».

 

Il n’a pas manqué, à ce sujet, de passer en revue les principales revendications de la Coordination à savoir, « l’éradication du phénomène de l’esclavage et de ses séquelles, la lutte contre le chômage des jeunes, la réforme des secteurs de la santé et de l’éducation ainsi que l’arrêt du gaspillage des ressources minières et halieutiques du pays par la mise en place d’une stratégie économique efficiente».

Ould Mohamed Vall a précisé que ce qu’il a qualifié de « révolution du 25 février » « restera pacifique pour exprimer le pouls de la rue et ne pourra être stoppée que par la réalisation des exigences de réformes qu’elles réclament ».

 















GABONEWS APAnews