La malnutrition est préoccupante chez les enfants mauritaniens


saharamedia
Mardi 25 Mai 2010



La malnutrition est préoccupante chez les enfants mauritaniens

Le taux de prévalence de la malnutrition aiguë est estimé à  6.6 % tandis que la malnutrition chronique est de 17 %. La révélation a été faite, ce mardi 25 mai, par Guy Gauvreau, représentant du Programme Alimentaire Mondial (PAM) en Mauritanie, lors de l’ouverture d’un atelier « Média et  Nutrition », organisé par le système des Nations Unies au profit de trente professionnels de la communication et des points focaux.

20 % des enfants en bas âge souffrent, quant à eux, d’insuffisance pondérale. L’insuffisance pondérale globale est de 20 %. Alors que l’insuffisance pondérale sévère est de 2,5 %. De l’avis du représentant du PAM, la communauté dans son ensemble doit lutter de manière coordonnée, « parler d’une seule voix pour éradiquer rapidement la malnutrition et surtout celle des enfants.

Il a sollicité l’appui des journalistes afin de sensibiliser les mauritaniens sur le sujet de  la manière la plus efficace et la plus compréhensible. Cette formation professionnelle dispensée par des experts issus de la fondation Thomson Reuters abordera les questions de malnutrition en profondeur et aidera aussi les journalistes à rendre simple et compréhensible leur production.

Abordant la situation nutritionnelle en Mauritanie, le docteur Kane Mohamed a annoncé que la Mauritanie est éligible au programme de l’initiative Reach. Ce qui permettra au pays de bénéficier d’un financement espagnol de 7 millions et demi de dollars destiné à combattre la malnutrition. Ainsi, le gouvernement a décidé de mettre sur pied un  programme multisectoriel de trois ans dans les deux Hodhs.

La tenue de cette rencontre a été rendue possible grâce aux efforts du groupe de travail nutrition pour l’Afrique de l’Ouest mais aussi l’UNICEF, Action contre la faim, Counterpart international et le fonds pour la réalisation des OMD financé par le Royaume d’Espagne. Cette formation sera aussi organisée au Niger et au Burkina Faso.

 















GABONEWS APAnews