La mission de formation européenne refuse de travailler avec Sanogo


Sahara médias avec Agences
Samedi 23 Février 2013



La mission de formation européenne refuse de travailler avec Sanogo
La mission de formation envoyée par l’Union européenne au Mali a confirmé qu’elle ne coopérera pas avec le capitaine Amadou Sanago, investi récemment à la tête d’un comité de réforme de l’armée et chef des putschistes ayant déposé, le 22 mars 2012, le président Amadou Toumani Touré.
Le chef de la mission EUTM, le général français François Lecointre, a déclaré mercredi lors d'une conférence de presse qu'il n'y a pas de collaboration entre la mission et le capitaine Amadou Haya Sanogo, précisant qu’ils sont plutôt en contact direct avec le chef d’état-major de l’armée malienne, le général Ibrahima Dembele et le ministre de la Défense, Yamoussa Camara.  
Il a indiqué que la  mission vise à contribuer à l'amélioration la capacité militaire des forces armées maliennes dans le but de leur permettre de rétablir l'intégrité territoriale du pays.
Le capitaine Sanogo a été investi la semaine dernière en qualité de président du Comité militaire de suivi de la réforme des forces armées et de sécurité, par le président malien Dioncounda Traoré, lors d'une cérémonie à la présidence de la République. La mission du comité, selon le président Traoré, est de "doter le Mali d'une armée professionnelle, républicaine".














GABONEWS APAnews