La police interpelle des porteurs de « Chare Erizg »


saharamedia
Mercredi 5 Mai 2010



La police interpelle des porteurs de « Chare Erizg »

Les forces de police de la brigade anti émeute ont quadrillé la zone de la grande artère dit « Chare Erizg » à la suite d'échauffourées qui ont conduit à l’interpellation de dizaines de porteurs qui manifestaient pour réclamer  l’augmentation des tarifs de manutention des marchandises. Les interpellés ont été  conduits au commissariat de Tevragh Zeina 1 après qu’ils aient, vainement, tenté d’empêcher d’autres porteurs amenés à leur place pour faire leur travail. En fait, ces même manifestations ont eu lieu hier mais n’avaient pas occasionné des interpellations la police s’étant contentée de disperser les manifestants à coups de bombes lacrymogènes. Il est à noter que cette situation est inhérente à la réclamation par laquelle les porteurs manutentionnaires de bagages veulent que le tarif de manutention de la tonne soit porté de 500 à 1000 ouguiyas alors que les commerçants de l’artère « Chare Erizg » ne l’entendent pas de la même oreille.

 

 

 

 

 

 















GABONEWS APAnews