La police juge non recevable une plainte pour « appel au meurtre » déposée contre Ould Dahi


Saharamedias/Nouakchott
Samedi 14 Juin 2014


Des organisations de défense des droits de l’homme internationales ont déclaré que l’activiste Aminetou Mint El Moctar a tenté de déposer une plainte, le 6 juin dernier, contre Yahdhih Ould Dahi, pour « appel au meurtre » contre sa personne mais que la police a refusé de la recevoir et lui a conseillé de traiter de cette affaire avec cet homme.


La police juge non recevable une plainte pour « appel au meurtre » déposée contre Ould Dahi
Ces organisations ont exprimé ce vendredi leur vive préoccupation suite à la « fatwa » prononcée par Yahdhih Ould Dahi, qui préside un mouvement dit « Ahbab Errassoul » (les amis du Prophète) rendant licite le meurtre de la militante des droits de l’homme Aminetou Mint Moctar, appelant les autorités mauritaniennes à la protéger. Ces ONG, dont Amnesty international, ont indiqué que cette « fatwa » a été prononcé contre cette femme parce qu’elle a osé demander que Mohamed Cheikh Ould M’khaytir, auteur d’un article jugé blasphématoire en Mauritanie, puisse bénéficier d’un procès juste et équitable. Dans la « fatwa » d’Ould Dahi, il est dit qu’Allah « va récompenser celui qui la tuera ou crèvera ses yeux » . Mint El Moctar, présidente de l’Association des femmes chefs de ménage (AFCM) a obtenu plusieurs distinctions, à l’étranger, pour son combat dans le domaine des droits de l’homme.














GABONEWS APAnews