La position mauritanienne à propos du retrait de certains pays du sommet de Malabo


Nouakchott - Saharamédias
Vendredi 25 Novembre 2016



La position mauritanienne à propos du retrait de certains pays du sommet de Malabo
Dans son point de presse hebdomadaire tenu au terme des travaux du conseil des ministres, le ministre de la culture et de l’artisanat, porte parole du gouvernement, Mohamed Lemine O. Cheikh, a évoqué le retrait de certains pays du dernier sommet afro-arabe qui s’est tenu à Malabo.

Il a déclaré que la Mauritanie respectait la décision des pays ayant décidé de se retirer de ce sommet pour protester contre l’insistance de certains pays de l’union africaine d’installer le drapeau de ce qu’on appelle la république arabe sahraouie proclamée par le front Polisario.

O. Cheikh a ajouté que le retrait des pays aurait pu être évité, car le « pays » à la présence duquel ils s’étaient opposés n’a pas été invité et n’était pas présenté au sommet, mais il n’en demeure pas moins a dit le ministre que nous comprenons et respectons la décision des pays qui se sont retirés de même que la position de ceux qui sont restés.

Le ministre a encore dit que l’organisateur et l’hôte du sommet, c’est-à-dire l’union africaine est celle qui décide qui doit assister aux travaux et pas la Mauritanie.

Il a espéré que de tel problème puisse être traité avec sagesse lors de la prochaine conférence afro-arabe.

Huit pays arabes s’étaient retirés du quatrième sommet afro-arabe qui vient de se tenir à Malabo.
Il s’agit du Maroc, de l’Arabie Saoudite, du Yémen, du Sultanat d’Oman, des Emirats Arabes Unis, le Qatar, la Somalie et le Bahreïn.
 














GABONEWS APAnews