La présidence de l’Université trouve un terrain d’entente avec les associations d’étudiants pour régler le problème des inscriptions


saharamedia
Lundi 20 Décembre 2010



L’Union nationale des étudiants de Mauritanie (UNEM) et l’union libre des étudiants mauritaniens (ULEM) ont indiqué, dans deux communiqués séparés, dont Sahara média à reçu des copies, qu’elles ont trouvé un accord de principe avec la présidence de l’Université pour faire cesser la crise consécutive à la non inscription de quelque 95O nouveaux bacheliers en 2010.

L’accord convenu stipule que la moitié de ces étudiants seront inscrits dans trois facultés (Lettres, Technologies, Economie) alors que l’autre moitié doit être répartie par le ministère de l’Education sur les autres établissements d’enseignement supérieur du pays.

L’inscription de ces nouveaux bacheliers au niveau de l’université de Nouakchott sera faite en fonction des moyennes et du passage dans la première session. Les associations d’étudiants s’engagent de suivre la réalisation d second volet de l’accord convenu jusqu’à répartition des étudiants non inscrits à l’Université sur les autres établissements d’enseignement supérieur du pays.

D’un autre côté, une source du ministère de l’Enseignement supérieur a nié que l’Université ait refusé l’inscription à 950 étudiants, évoquant seulement le cas de 700 nouveaux bacheliers dont les moyennes ne prédisposent pas à poursuivre dans des « spécialités soumises à des critères de sélection particuliers mais transparents ». La source a indiqué que l’Université n’est pas contrainte à inscrire tout celui qui obtient le bac, n’étant pas la seule institution d’enseignement supérieur dans le pays », précisant qu’il y a d’autres établissements comme l’Institut supérieur de la comptabilité, l’institut supérieur de Technologie de Rosso, l’Institut supérieur pour l’enseignement et la recherche islamique (ISERI). Ce responsable a conclu en disant que l’université de Nouakchott a tout de même une capacité d’accueil limité et qu’elle a inscrit, au titre de l’année 2010, quelque 3600 nouveaux bacheliers.















GABONEWS APAnews