La réunion des services de renseignements au Sahara/Sahel à la une


saharamedia
Vendredi 1 Octobre 2010



La presse parue en Mauritanie cette semaine a consacré le gros de ses commentaires à la réunion des responsables des services de renseignements de quatre (4) pays de la sous région  Sahel/Sahara  tenue  à Alger le mercredi 29 septembre dernier.

Le « Quotidien de Nouakchott » du jeudi annonce cet événement sous le titre « Insécurité au Sahel : réunion des services de la région à Alger ». Les 4  pays concernés par cette action commune sont  l’Algérie, le Mali, la Mauritanie et le Niger.

Une rencontre « dans la plus grande discrétion » pour mettre en place « un centre commun de renseignements  afin de lutter efficacement contre l’augment des actes terroristes dans la région du Sahara-Sahel ».

Le quotidien « Nouakchott-Info » revient sur la réunion  des quatre  4 chefs d’états- major  des  pays riverains de la bande sahélo saharienne, qui a précédé  le  conclave des réseaux de renseignements.

Le même journal donne  une indication sur l’objectif  de cette deuxième  rencontre « un échange d’informations et d’analyses à même d’établir un bilan exhaustif des activités et actions effectuées pour la concrétisation d’une stratégie commune de lutte contre le terrorisme et le crime organisé ».

Quant au quotidien « l’Authentique » du mardi, il relève  que la question du terrorisme au Sahara/Sahel « est entrain de voler la vedette à la guerre, certes plus meurtrière que les occidentaux mènent, depuis plusieurs années, contre Al Qaida dans des pays comme l’Afghanistan et l’Irak ».

Toujours à propos de la lutte contre le terrorisme, le « Rénovateur » un autre quotidien annonce  « Réunions sécuritaires au Sahel : après les états majors, les services de renseignements ».

Abordant les résultats de la première réunion, ce journal cite un responsable de l’un des pays membres de la coordination « lors de cette rencontre il y a eu des divergences et des points d’accord. Nous sommes tous d’accord qu’il  faut lutter contre le terrorisme. Maintenant, nous devons nous entendre au millimètre prés sur le comment ».

Le Quotidien « Biladi » du mercredi signale « La réunion à Alger des flics » de la sous région sahélo- saharienne.

Citant une  source mauritanien, cet organe pose une condition par rapport à la réussite de la coordination « les services mauritaniens qui ont une longue expérience et disposent d’une importante documentation sur AQMI, pourraient apporter une contribution appréciable à l’action de lutte envisagée s’il se dégage de la rencontre une volonté réelle de jouer franc jeu ».

L’hebdomadaire « Le calame » du mardi, qui  affiche   la manchette « Guerre entre  Mauritanie et  AQMI : trêve et inquiétude » aborder le même sujet.

D’où le commentaire sur la réunion   des réseaux de renseignements de quatre (4) se tenant   à Alger.  Un fait  interprété comme « une reprise en main » par  Alger  de la lutte antiterroriste au  Sahel/Sahara, dans le souci constant du « leadership » que ce pays asseoir  pour lutter contre le terrorisme islamiste.















GABONEWS APAnews