La situation en Gambie se complique avec le soutien du chef de l’armée à Yaya Djamé


Nouakchott - Saharamédias
Jeudi 5 Janvier 2017



La situation en Gambie se complique avec le soutien du chef de l’armée à Yaya Djamé
La crise postélectorale en Gambie s’est compliquée de nouveau, depuis le soutien annoncé hier mercredi du chef de l’armée, Ousmane Badjy, au président Yaya Djamé.

Le candidat élu de l’opposition perd ainsi un soutien de poids, celui de l’institution militaire, la plus importante dans le pays.

Dans une lettre adressée au président Djamé et publiée dans un journal proche de celui-ci, le général Badjy « renouvelle la fidélité et l’appui permanent des forces armées au président Djamé ».

Le chef des armées avait déjà annoncé son soutien au président élu, « qui a bénéficié du soutien du peuple gambien, après avoir soutenu le président Djamé qui en bénéficiait lui aussi alors qu’il était au pouvoir ».

Ces deux revirements du président Djamé et son chef d’état major vont davantage compliquer la situation du pays, d’autant que les états ouest africains ont mis en état d’alerte leurs forces, en prévision du refus du président Yaya Djamé de ne pas remettre le pouvoir le 19 janvier, menaçant Banjul d’une action militaire.

Une décision que Yaya Djamé avait assimilé à une déclaration de guerre contre son pays.
 














GABONEWS APAnews