Lancement du Forum sur les institutions financières islamiques à Nouakchott


saharamedia
Lundi 24 Mai 2010



Lancement du Forum sur les institutions financières islamiques à Nouakchott

Un Forum sur les institutions financières islamiques s’est ouvert dimanche 23 mai au palais des congrès de Nouakchott. Cette rencontre de deux jours visera à refonder les transactions bancaires islamiques sur des bases juridiques authentiques à travers les solutions alternatives bancaires qu'offre le système bancaire islamique dans le domaine du développement économique. Ce forum a été officiellement lancé le Docteur Youssouf El Ghardawi et Mohamed El Hacen Ould Dedew.

Organisé par "El Watani pour les transactions bancaires islamiques", ce forum, vise en outre, à mettre le système bancaire islamique à l'abri de toutes les formes d'usure.

 

Prenant la parole, le président directeur général de la Banque Nationale de Mauritanie (BNM), M. Mohamed Ould Noueiguedh a mis en valeur le vaste savoir scientifique et éclairé du président de l'Union Internationale des Ulémas Musulmans, Dr. El Ghardhawi.

Il a souligné que la première expérience d'institutions financières islamiques connue par le monde est celle des banques islamiques qui a fait preuve de succès en un laps de temps record ne dépassant guère 4 ans relevant que les institutions financières islamiques ont commencé a se diversifier pour donner lieu à ce qu'on appelle les sociétés de financement islamique, les fonds d'investissements islamiques et les assurances islamiques ainsi que les institutions spécialisées dans le "Haj" et la "Oumra" etc.

Ould Noueiguedh a encore dit que la BNM a été, au devant de ce changement vers les transactions islamiques grâce à Allah et à la conviction des responsables de cette approche sans compter l'appui total du Cheikh Mohamed El Hacen Ould Dedew qui a eu un rôle positif dans "l'ancrage de notre expérience en matière de transactions islamiques".

Pour sa part Cheikh youssouf El Gharadhawi a noté que "la religion islamique dispose d'un système intégré pour la vie dans ses aspects à la fois matériel et spirituel, économique et social, entre autres", relevant que "l'Islam est une des religions célestes qui a un système très précis faisant des finances un des cinq éléments que nous avons le devoir de préserver".

Cheikh Mohamed El Hacen Ould Dedew, président du centre de formation des ulémas de Mauritanie a présenté, lui, une conférence sur le thème "Le riba (l'usure) et ses méfaits économiques" au cours de laquelle il a abordé le concept de riba, ses manifestations et les différentes transactions faites à travers lui. Il a souligné la nécessité d'éviter les transactions usuraires appuyant ses dires par des versets coraniques et des hadiths du Prophète (PSL) montrant sans ambages son interdiction.

 















GABONEWS APAnews