Le Conseil de sécurité appelle à une stratégie militaire « réaliste » au nord Mali


Sahara Médias - Nouakchott
Samedi 22 Septembre 2012



Le Conseil de sécurité appelle à une stratégie militaire « réaliste » au nord Mali
Le Conseil de paix et de sécurité a indiqué ce samedi sa disposition à examiner « une stratégie d’intervention réaliste » avec l’envoi d’une force militaire africaine au nord Mali.
Les 15 membres de ce Conseil ont ajouté avoir « pris connaissance de l’appel à l’aide lancé par Bamako à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) dans le but de reprendre le contrôle du nord Mali » occupé depuis plusieurs mois par des groupes islamistes armés.
Le Conseil de paix, qui se dit prêt à appuyer cette demande, exige cependant que la CEDEAO présente une « stratégie réaliste, en mesure d’être appliqué » et fixant clairement « les objectifs, les moyens et la manière dont cette force sera redéployée au nord Mali ».
Et jusqu’à présent, le gouvernement malien et la CEDEAO n’ont pas encore convenu d’une proposition commune à présenter au Conseil de Paix et de Sécurité de l’Onu. Le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, refuse la présence de militaires de la CEDEAO dans la capitale et propose que cette dernière se contente de fournir un appui logistique et une couverture aérienne sans prendre part aux combats.
Une source diplomatique a révélé que la CEDEAO espère que les autorités maliennes finiront par accepter la présence limitée de soldats africains dans la capitale essentiellement pour sécuriser les institutions de transition.
Dans son communiqué, le Conseil de sécurité exprime son « inquiétude profonde face aux exactions commises par les groupes islamistes armés dans le nord Mali » et à « la détérioration continue de la situation humanitaire et sécuritaire » dans cette zone.  Le Conseil a appelé les anciens putschistes « à cesser immédiatement toute immixtion dans la gestion des affaires par le gouvernement de transition s’ils ne veulent pas s’exposer à plus de sanctions ».
Le Conseil a encouragé la mise en place d’une stratégie globale pour tout le Sahel et à la présenter lors d’une réunion qui sera consacrée à cet effet, le 26 septembre, à New York, en marge des travaux de l’Assemblée générale de l’Onu.














GABONEWS APAnews