Le Drian : « Nous avons une coopération militaire permanente avec la Mauritanie


Saharamedias/Nouakchott
Mardi 13 Mai 2014


Le ministre français de la Défense, Jean-Yves le Drian, a déclaré, à l’issue de l’audience que lui a accordée le Président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, qu’il existe une coopération militaire permanente entre Paris et Nouakchott. Et le ministre français de la défense de déclarer :


Le Drian : « Nous avons une coopération militaire permanente avec la Mauritanie
"Je suis venu rendre visite au Président de la République que j'avais eu l'occasion, à deux reprises, de voir à Paris pour un échange à la fois sur la relation entre la Mauritanie et la France dans le domaine militaire où les relations sont excellentes et la coopération est très concrète et efficace dans de nombreux domaines.
Je suis venu faire le point et nous avons échangé sur un certain nombre de questions liées à des crises africaines. Nous avons insisté, s'agissant de la situation au Mali, sur la volonté d'aboutir à la pacification définitive du pays. Nous avons constaté une similitude de points de vues sur cette nécessité.
Nous avons évoqué, au delà du Mali, l'ensemble de la problématique Sahel puisque, comme vous le savez, la France a décidé de réorganiser son dispositif dans cette partie de l'Afrique pour être en mesure de lutter contre le terrorisme. La plaie et l'origine de cette insécurité ce sont les groupes terroristes qui perturbent l'ensemble du territoire et font que la croissance ne soit pas au rendez vous.
Nous avons organisé notre dispositif autour de Gao, N'Djaména, Niamey et Ouagadougou dans le cadre d'une conception régionale de notre action et j'ai exposé cette problématique au Président qui, lui-même, a pris l'initiative du groupe G5 du Sahel qui a comme objectif la sécurité en particulier celle des frontières, et ce en application des orientations du sommet de l'Elysée en décembre dernier.
Nous avons aussi évoqué la situation en République centrafricaine qui préoccupe beaucoup le Président de la République. Celui-ci envisage de contribuer à la mission d'opérations de maintien de la paix décidée par les Nations Unies (la MINUSCA).
J'ai souhaité que, le Président en exercice de l'Union Africaine puisse, au sommet prévu en juin, évoquer cette prise de conscience des risques qui existent aujourd'hui en République centrafricaine et la nécessité de solutions sécuritaire et politique. Nous avons abordé, également, la situation au Nigéria et le cas horrible de l'enlèvement des lycéennes au nord de ce pays ainsi que la nécessité de trouver, dans le cadre de la coopération entre les différents Etats, une solution pour juguler ce risque".
En réponse à une question de journalistes de la presse internationale, le ministre français a indiqué avoir passé en revue avec le Chef de l'Etat des sujets liés à la coopération militaire entre la Mauritanie et la France relevant que cette coopération se situe essentiellement au niveau de l'assistance en matière de formation.
 
 
 
 














GABONEWS APAnews