Le FNDU : la SNIM vit une crise aigue


Nouadhibou - Saharamédias
Mercredi 6 Avril 2016



Le FNDU : la SNIM vit une crise aigue
Le forum national pour la démocratie et l’unité a organisé mercredi un meeting populaire dans la ville de Nouadhibou.

Au cours de ce meeting le forum a critiqué la situation économique dans le pays.

Dans son intervention, le président en exercice du forum, Saleh O. Hanena a dit que les autorités sont incapables de faire face à la crise économique que vit le pays, particulièrement celle que connaît la société nationale industrielle et minière.

Selon O. Hanena la SNIM vit une crise aigue qui menace son avenir et qui a porté de grands préjudices aux populations des villes de Nouadhibou et Zouérate.

Cette société a encore dit le président en exercice du FNDU a réalisé entre 2009 et 2014 plus de 800 milliards d’ouguiya de bénéfices partis en fumée sans avoir profité aux habitants des villes du nord.

Il a déploré la situation économique du pays et l’absence de mesures destinées à atténuer les retombées de la hausse des prix, mais aussi le refus du pouvoir de diminuer les prix des hydrocarbures.

La vente de ceux-ci, selon O. Hanena rapporte au trésor 250 UM le litre, soit 12 milliards par mois ou encore le tiers du budget annuel.

Saleh O. Hanena a déclaré par ailleurs que les libertés ont enregistré un grand recul, prenant pour l’exemple l’interdiction de certaines émissions dans les radios et télévisions privées.

Des responsables du FNDU se sont succédés à la tribune pour « déplorer la situation des habitants de Nouadhibou depuis la mise en place de la zone franche qui ne leur a apporté que la confiscation de leurs terres, leurs sources de revenus et l’augmentation des taxes sur la pêche artisanale qui sont passés de 10.000 à 100.000 ouguiyas.

Le forum avait organisé ces dernières semaines des meetings dans les régions est du pays dans le cadre d’une campagne de mobilisation contre le pouvoir.
 
 














GABONEWS APAnews