Le FNDU : notre marche a été gigantesque et jamais égalée et la modification de la constitution est une haute trahison


Nouakchott - Saharamédias
Dimanche 30 Octobre 2016



Les dirigeants de l’opposition ont déclaré que leur marche organisée samedi a été gigantesque et jamais égalée par le passé.

Ils ont ajouté que le nombre impressionnant de citoyens ayant participé à la marche prouve le rejet de la modification de la constitution sans un consensus national, et que tout changement de la constitution est considéré comme « une haute trahison ».

Prenant la parole, le président en exercice du forum national pour la démocratie et l’unité, Cheikh Sid’Ahmed O. Babamine a réaffirmé le rejet par le forum des résultats du dialogue, qui n’a pas été inclusif.

« Comment pourrait-il l’être a jouté O. Babamine, dès l’instant où il a été boycotté par le FNDU et le RFD de même que les partis de la véritable opposition responsable à ce régime. »

Il a fermement rejeté la modification de l’emblème national, avant d’jouter que la Mauritanie a le plus besoin aujourd’hui de quelqu’un qui puisse la sauver, cultiver la véritable citoyenneté au sein de son peuple et lutter contre le racisme.

Pour le vice président du rassemblement des forces démocratiques, Mohamed Mahmoud O. Emmat, la modification de la constitution dans le climat de division qui prévaut actuellement dans le pays était une « haute trahison »  du président de la république qui doit se tenir à équidistance de toutes les parties.

O. Emmat a ajouté « la majorité c’est nous et toucher à la constitution en notre absence est une haute trahison, réaffirmant que l’opposition n’est pas opposée au dialogue, mais partisane d’un dialogue pour réconcilier la Mauritanie avec elle-même et non pas un dialogue carnavalesque dont le seul objectif est de confisquer la volonté du peuple mauritanien.

Le président du parti Tewassoul, membre du FNDU et qui compte 16 députés, a abondé dans le même sens dénonçant la tentative de modification du drapeau et l'hymne nationaux.

Le secrétaire général du parti de l’alternance démocratique, Sidi O. El Kory a dit que l’ampleur de la marche a prouvé le rejet du peuple mauritanien de toute modification de la constitution, ajoutant que le peuple mauritanien n’acceptera, dans l’avenir, qu’une étape qui consacrera l’alternance au pouvoir, et qu’il n’acceptera pas le principe d’un autre mandat ni la confiscation de sa volonté de mettre fin au pouvoir actuel qui tente de garder la mainmise sur le pays et sa population.
 














GABONEWS APAnews