Le Mauritanie rejette la libération des présumés salafistes et considère le payement de rançons comme un appui au terrorisme


saharamedia
Jeudi 10 Juin 2010



Le Mauritanie rejette la libération des présumés salafistes et considère le payement de rançons comme un appui au terrorisme

Le ministre mauritanien de la défense, Hamadi Ould Hamadi, considère que le payement de rançons à ceux qu’il appelle des terroristes signifie financer le terrorisme et que la libération des prisonniers salafistes signifie une garantie de plier à l’échange du premier occidental sur lequel ceux-ci arriveront à mettre la main considérant de tels agissements entraineraient la région dans une passe dangereuse. Selon l’Agence France Presse qui reprend les propos du ministre de la défense mauritanien, la Mauritanie ne libérera pas les prisonniers salafistes en échange de la libération, par l’aqmi, d’otages occidentaux. Le ministre mauritanien présenterait le refus de son pays de libérer les prisonniers salafistes comme une question de principe et qu’y déroger c’est mettre la sécurité de la Mauritanie en danger.

 

 















GABONEWS APAnews