Le PRDR à la reconquête de ses militants à Nouakchott


saharamedia
Mercredi 19 Mai 2010



Le PRDR à la reconquête de ses militants à Nouakchott

Le Parti Républicain Démocratique et pour le Renouveau(PRDR) mène présentement une campagne visant à reconquérir ses militants et à redynamiser ses anciennes structures à Nouakchott. La formation de Mintata Mint Hdeïd, secrétaire général, a entamé ladite campagne par le populeux département d’Arafat où une réunion a été tenue, mardi soir avec les militants et les responsables locaux du parti.

La cérémonie de lancement de ce qui s’apparente à une opération de charme a été présidée par le secrétaire exécutif du parti et ancien ministre de la communication Kory Ould Abdel Moola, le président du conseil national, Ba Houdou et en présence de l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports et membre du conseil national, Sidi Ould Samba et d’autres cadres du parti.

 

Les différents orateurs ont expliqué à l’assistance, venue nombreuse, les raisons de la rupture notée, depuis cinq ans entre le sommet et la base, avant d’exprimer leur volonté de « réactiver » les structures du parti.

L’objectif de cette présente campagne visera, dit-on, à mettre sur pied de « nouvelles structures plus fonctionnelles reflétant la volonté de la base » et composé de militants et de responsables dévoués au parti. La campagne de réimplantation permettra par la suite d’élire les délégués en prélude au prochain congrès du PRDR.

Kory Ould Abdel Moola a, dans une allocution prononcée à cet effet, salué la « sincérité » des militants qui sont restés au PRDR contrairement aux autres ayant choisi de « monnayer » leur soutien. L’ancien ministre secrétaire général à la présidence, lors de la transition de 2009 a rappelé les différentes secousses ayant jalonné, lors de la première transition, son parti, notamment les débauchages et autres candidatures indépendantes. Il a relaté le parcours du parti et le rôle de premier plan qu’il joue au sein de la majorité présidentielle.

Loin d’être découragés par la longue période de rupture » avec l’appareil dirigeant du parti, les militants et responsables locaux du PRDR à Arafat ont renouvelé leur « soutien et fidélité » à leur parti, avant de promettre de s’investir à fond, lors du renouvellement des structures. « Nous prouverons notre attachement au parti, lors des élections à venir », ont-ils déclaré. Le PRDR, ont-ils clamé, reste toujours une « école politique ».

L’opération de charme se poursuivra aujourd’hui à Teyarett, ensuite suivront dans l’ordre chronologique les départements de Dar Naïm, Sebkha, El Mina, Ksar, Toujounine, Dar Naïm et Tevragh Zeïna. Après Nouakchott, les dirigeants du parti se rendront à l’intérieur du pays.

 















GABONEWS APAnews