« Le PRDR se porte bien », dixit Mintata Mint Hedeid


saharamedia
Mercredi 26 Mai 2010



« Le PRDR se porte bien », dixit  Mintata Mint Hedeid

Dans une offensive de charme  que la direction du PRDR  entreprend, depuis le 17 mai,  auprès de ce qui reste de ses  anciennes structures de base, dans les différents départements de la capitale, la commission de sensibilisation s’est rendue,  le 25 mai,  à Tevrag-Zeina, chez Mintata Mint Hedeid, son secrétaire général qui avait, à l’occasion, convié les militants, sympathisants et amis à un méga meeting.

Comme au Ksar, à Arafat, à Teyaret, à Toujounie, à El Mina, à Sebkha,  à Dar Naim, Mr  Sidi Ould Samba  président de la commission de sensibilisation, entouré de Bâ Houdou Abdoul président du conseil national, El Kory Ould Abdel  Mawla, membre du bureau exécutif, des cadres du parti  dont entre autre, Ethmane Oud Dadi, Dia Mamadou Lamine,  a expliqué les raisons qui ont conduit le parti a reprendre contacts  avec sa base. Il est revenu sur  les  différentes péripéties qu’a vécues le PRDR, depuis la première transition militaire. « Le parti n’est pas mort, il est vivant et débout », clame l’ancien ministre des Sports de la rectification.

 

Prenant la parole à son tour, la secrétaire général du PRDR a tenu à rappeler  que sa formation est le « seul parti politique véritablement démocratique », parce qu’ajoute-t-elle,  « ses instances sont élues démocratiquement » et que chaque militant du parti peut  être élu à une fonction. Poursuivant son propos, Mintata Mint Hedeid a déclaré que le PRDR  est un parti dont la composition reflète « la réalité sociologique du pays », un parti qui n’appartient à personne. « Tandis que tous les autres sont la propriété  des  individus ».  Poursuivant son propos, la Secrétaire générale  a indiqué que le « départ de  certains de ces camarades n’a pas affecté le parti. Au contraire, il l’a réconforté dans sa position de parti d’avenir, un parti de jeunes ». Selon l’ancienne ministre de la condition féminine de l’ère OUld Taya,  « le parti se porte bien.»

Revenant sur certaines informations  colportées, lors de la campagne d’implantation de l’UPR, Mintata Mint Hedeid a précisé que le PRDR est un parti membre de la majorité présidentielle, premier à soutenir et accompagner  le président Mohamed Ould Abdel Aziz, depuis la rectification jusqu’à son élection, le 18 juillet 2009. « C’est un parti à part entière qui œuvre pour une majorité plurielle, où chacun apporte sa différence, joue pleinement sa partition ».

Concluant son propos, la Secrétaire générale a invité les militants venus pour ce premier contact à se mobiliser dans la perspective de la prochaine réimplantation du parti. En attendant, la commission qui doit se rendre aujourd’hui à Riyad fera, au terme de cette campagne, une évaluation de la situation avant de poursuivre la sensibilisation à l’intérieur du pays. Des contacts suivis  seront  maintenus, estime-ton,  avec  des commissions de quartiers  qui auront à élir des délégués au congrès national. La tâche n’est pas du tout aisée. D’ailleurs, les membres de la commission reconnaissent que leur  «   parti  subi, depuis cinq  ans  des tirs croisés de tous les fronts». Un membre de la commission avertit que, «  le PRDR se fera entendre lors des prochaines consultations électorales ».

 















GABONEWS APAnews