Le Président a passé en revue les principaux secteurs du pays


Saharamedias/Nouakchott
Mercredi 3 Décembre 2014


Au cours de son discours du Président à l’occasion du 28 novembre 2014, le Président a passé en revue les principaux secteurs du pays. Selon Mohamed Ould Abdel Aziz la situation serait des meilleurs dans le pays.


Le Président a passé en revue les principaux secteurs du pays
Certes des pas important ont été franchis et le pays est loin de l’époque où tous les clignotants étaient au rouge ; mais également il ne faut pas baigner dans un optimisme béat. Nous de la société civile Mauritanienne remarquons que de nombreux défis sont encore à relever et que bien de secteurs peinent encore à progresser.
Il est incontestable que bien de choses ont été faites depuis l’arrivée du Président Aziz au pouvoir. Sur le plan sécuritaire, la Mauritanie se porte bien. La menace que faisaient peser les groupes terroristes semblent d’une autre époque. L’armée mauritanienne dispose aujourd’hui d’équipements d’infrastructures les plus modernes et nos soldats ont vu leur situation largement améliorée. Ainsi notre pays est devenu un endroit relativement sûr en dépit de la situation délictuelle qui sévit au Nord Mali. Mais également force est de constater comme l’a dit Ould Abdel Aziz que dans le cadre de la politique nationale de promotion de l’habitat décent, de l’éradication des quartiers précaires et de l’urbanisation anarchique, le gouvernement a procédé à la distribution de terrains viabilisés au profit de milliers de familles, en particulier dans les villes de Nouakchott et de Nouadhibou. Cette expérience a été étendue à plusieurs villes de l’intérieur du pays. Un point positif à l’actif du pouvoir.
L’augmentation des salaires est également à saluer mais une grosse inquiétude plane. Celle-ci sera-t-elle appliquée sur les salaires de bases ou les salaires nets. Dans les deux cas de figure l’incidence sur le salaire ne sera pas le même. L’augmentation ne sera significative que si elle touche le salaire net. Les fonctionnaires ne seront édifiés sur le sujet qu’au moment où ils auront leurs bulletins de salaires en janvier 2015. Et il se murmure que les commerçants sont déjà à l’affut, attendant d’en avoir le cœur net pour revoir leurs prix à la hausse.

Par contre quand le Président  dit que « l’action du gouvernement a été centrée, ces trois dernières années, sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens ». Les denrées de premières nécessités sont intouchables alors que le travail se fait rare et que même les salariés ne s’en sortent plus, tous accablés pas des dettes.
Autre secteur en panne, celui de l’éducation qui en dépit de ses états-généraux, continue de se morfondre. Des milliards y sont investis de nouvelles écoles de formation construites mais le mal est toujours là : l’éducation se décrépit d’année en année.  
La situation pourrait également être difficile pour le secteur minier puisque le prix du fer connait une chute vertigineuse sans compter celui du pétrole. Le Ministre des finances lors de la présentation du projet de budget 2015 reconnaissait lui-même une baisse des recettes tirées de l’exploitation minière. 
Dernier secteur abordé par le Chef de l’Etat, celui de l’énergie et de l’hydraulique. A titre d’exemple les extensions des réseaux d’adduction d’eau à Nouakchott promis depuis 2012 n’ont toujours pas vu le jour pour de nombreux quartiers. Et rien n’indique que cela se fera dans un proche avenir. Ces populations s’approvisionnent grâce aux fûts d’eau dont l’hygiène est douteuse. Enfin l’on aura remarqué que la capitale a renoué avec les délestages en dépit des discours surréalistes prononcés dans le camp du pouvoir.
L’on peut dire alors que depuis l’arrivée du Président Mohamed Ould Abdel Aziz au pouvoir, bien de choses ont été faites et il est indéniable que le Président a beaucoup d’ambitions pour ce pays. Mais beaucoup reste à faire surtout dans les domaines de l’éducation et de la santé.
 
Source :Chemsiyatt/Boumouzouna Charge de communication de la société civile
 
 
 














GABONEWS APAnews