Le Président de la République donne le coup d’envoi de la campagne de vaccination contre la poliomyélite


saharamedia
Samedi 24 Avril 2010



Le Président de la République donne le coup d’envoi de la campagne de vaccination contre la poliomyélite

Le Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, a supervisé, ce samedi 24 avril, la sixième phase des journées nationales synchronisées de vaccination dans le quartier populeux de Dar EL Beyda, au département d’EL Mina. A ce titre, le chef de l’Etat a administré deux doses du vaccin contre la poliomyélite à un enfant de la localité. Cette campagne, organisée de manière synchronisée dans les Etats de l'Afrique de l'Ouest par le ministère de la santé en collaboration avec ses partenaires, au profit des enfants de 0 à 5 ans, dure 4 jours.

 

Elle est supervisée, sur le terrain, par les directions régionales de l'action sanitaire. Le second round de la campagne de vaccination synchronisée contre la poliomyélite va débuter ce samedi dans 17 pays africains, visant à immuniser plus de 77 millions d'enfants de moins de cinq ans. Depuis le début de l'année, le Sénégal, la Mauritanie, le Mali et la Sierra Leone ont enregistré des cas du poliovirus sauvage. Cette campagne, qui va durer trois jours, entre dans le cadre d'une nouvelle initiative visant à éradiquer la poliomyélite en Afrique centrale et de l'Ouest, précise un communiqué publié vendredi à Dakar par le Bureau régional Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La campagne de vaccination se déroulera simultanément au Bénin, au Cameroun, au Cap-vert, en Centrafrique, au Tchad, en Côte d'Ivoire, en Gambie, au Ghana, en Guinée, en Guinée-Bissau, au Liberia, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Nigeria, au Sénégal et au Togo.

La précédente campagne de vaccination synchronisée contre la poliomyélite s'était déroulée en mars dernier.

A noter que la précédente série de campagnes en 2009 n'a pas stoppé complètement l'épidémie, en raison du fait que le nombre d'enfants vaccinés n'était pas suffisant pour arrêter la transmission de la poliomyélite. Après des années sans aucun cas de polio, certains pays n'avaient plus les compétences et l'expérience nécessaires pour répondre de manière adéquate à l'épidémie. De nouvelles approches sont initiées cette année. Elles prévoient un suivi standardisé indépendant pour déterminer si les enfants ont bien été vaccinés, une meilleure formation des vaccinateurs pour une meilleure planification, ainsi que le déploiement de personnel expérimenté.

Pour mettre fin à cette épidémie, deux gouttes de vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) seront administrées à domicile à tous les enfants dans les 19 pays. Les populations du quartier " Dar El Beyda" ont réservé au chef de l’Etat un accueil chaleureux. De nombreuses réalisations (voies de communications, infrastructures sanitaires, éducatives…) ont été effectuées dans ce quartier par les autorités.















GABONEWS APAnews