Le RFD demande à méditer ce qui vient de se passer en Tunisie


saharamedia
Dimanche 16 Janvier 2011



Le RFD demande à méditer ce qui vient de se passer en Tunisie

Le Rassemblent des forces démocratiques (Rfd), parti d’opposition mauritanien, a dit espéré que « les gouvernants de Nouakchott méditent ce qui vient d’arriver à Zine El Abidine Ben Ali, et à comprendre que le temps n’est plus celui de l’injustice, de la dictature et de l’utilisation des ressources du peuple sans aucun égard pour lui, le laissant souffrir de faim, de maladie, de chômage et de marginalisation ».

Le Rfd a aussi présenté ce qu’il a appelé « un signe de considération et d’estime » pour le peuple tunisien qu’il a qualifié de « héros qui a présenté la plus belle image de sacrifice et de combat et tracé avec son sang les contours d’un lendemain meilleur non seulement pour la Tunisie mais pour l’ensemble des peuples du monde ».

Le parti d’Ahmed Ould Daddah a souhaité au peuple tunisien une nouvelle ère de « paix, de sécurité et de développement et d’édification d’une démocratie véritable qui lui permette de préserver les acquis de sa révolution et d’éviter de retomber dans les erreurs du passé qui ont permis à Zine El Abidine de profiter de la révolte du pain pour arriver au pouvoir et construire son régime dictatorial, ignorant par la suite toutes ses promesses de liberté et de démocratie », selon les termes du communiqué du Rfd. Et le parti d’Ahmed Ould Daddah de conclure : « nous espérons que notre pouvoir va méditer le refus de ses alliés d’hier de recevoir Ben Ali devenu subitement persona non grata, malgré les forts liens qui les attachaient par les services qu’il a rendus à leur politique durant plus de deux décennies ».

Enfin, le RFD a dénoncé vivement la manière dont les médias publics mauritaniens ont « ignoré la révolution de nos frères, ce qui dénote de la grande peur et de l’impuissance ainsi que le manque de professionnalisme », selon le communiqué.















GABONEWS APAnews