Le Rfd dénonce le « kidnapping » par les forces de l’ordre de deux de ses militants


Saharamedias/Nouakchott
Lundi 4 Août 2014


Le Rassemblement des forces démocratiques, parti de l’opposition mauritanienne, a dénoncé ce qu’il qualifie de « kidnapping » par les forces de l’ordre de deux jeunes de ses militants, surpris par la police en train d’écrire sur des murs des slogans hostiles à l’investiture du président Mohamed Ould Abdel Aziz.


Le Rfd dénonce le « kidnapping » par les forces de l’ordre de deux de ses militants
Dans un communiqué rendu public dimanche, l’organisation de la jeunesse du RFD, que l’arrestation de ces deux jeunes « est un nouveau pas vers l’obscurantisme » qui vient inaugurer le nouveau mandat d’Ould Abdel Aziz.
L’organisation de la jeunesse du RFD a appelé à la libération immédiate de ces deux jeunes et s’est dit prête à entreprendre toutes mesures nécessaires pour y arriver.
Tout en considérant qu’il s’agit d’un enlèvement, l’organisation de la jeunesse estime qu’au moment où l’opinion publique nationale s’attendait à ce qu’une enquête soit ouverte pour connaitre les dessous du tir sur le fils du président, Bedr Ould Mohamed Ould Abdel Aziz, elle est surprise de voir les regards se tourner plutôt vers l’arrestation de ces opposants, selon son expression.
Dans un entretien avec Saharamédias, le président de l’organisation de la jeunesse du RFD, Cheikh Sid’Ahmed Ould Hayda, a indiqué qu’au lieu d’enquêter sur l’incident concernant le fils du président, Bedr a plutôt été honoré, le jour de l’investiture de son père, en s’asseyant avec les ministres alors qu’on devait le soumettre à un interrogatoire, indique-t-il.














GABONEWS APAnews