Le Roi du Maroc renouvelle sa volonté de prendre une part active à la résorption de la crise malienne


Saharamédias/Nouakchott
Lundi 24 Février 2014


Le Roi du Maroc, Mohamed VI a, une nouvelle fois, fait montre de sa volonté de « participer à la résolution de la crise au nord Mali » et ses conséquences sur l’ensemble de la sous région.


Le Roi Mohamed VI lors de l'inauguration d'un boulevard en son nom à Bamako
Le Roi Mohamed VI lors de l'inauguration d'un boulevard en son nom à Bamako
A l’issue de sa visite au Mali, le Roi du Maroc a supervisé, avec le président malien, Ibrahima Boubacar Keita, la signature de près de 17 accords et convention de coopération entre le Mali et le Maroc, avant de quitter Bamako dimanche soir à destination de la Cote d’Ivoire, seconde étape de son périple africain.
Le souverain marocain a entamé sa visite en Cote d’Ivoire par un grand forum de coopération économique entre Rabat et Abidjan et devra poursuivre son  périple africain par des visites au Gabon et en Guinée Conakry.
Dans le communiqué publié hier à l’issue de la visite du souverain marocain au Mali, il a été précisé, par les deux pays que « le Maroc ne veut pas prendre la tête de la médiation, mais il veut continuer, à la demande du Mali, à jouer ponctuellement au facilitateur, pour que la paix revienne définitivement dans le Nord du Mali. Et aux différents acteurs de la crise, le roi Mohamed VI livre ce message par la voix de son ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar : « Sa Majesté a insisté sur l’intégrité territoriale du Mali ».
Et pour encourager la suite des négociations, Rabat souligne la nécessité pour les uns et les autres, gouvernement malien et groupes armés, d’accepter le dialogue, rien que le dialogue : « [Faire] Prévaloir beaucoup plus les bases du dialogue et de la concertation. Le souci de Sa Majesté c’est la stabilité dans la région, c’est la réconciliation nationale du Mali, et c’est aider ce grand pays à ce qu’il joue son rôle dans la région et dans la sous-région », ajoute Salaheddine Mezouar.
Notons que la visite du Roi du Maroc au Mali est la deuxième en moins de six mois, ce qui dénote, selon bon nombre d’observateurs, de l’excellence des relations entre Rabat et Bamako.














GABONEWS APAnews