Le budget 2016 approuvé par le parlement


Nouakchott - Saharamédias
Samedi 12 Décembre 2015



Le budget 2016 approuvé par le parlement
L’assemblée nationale a approuvé, lors d’une séance plénière entamée vendredi soir et achevée tôt samedi matin, le budget pour l’exercice 2016.

Celui-ci s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 451.167.622.000 ouguiyas.

Selon le document préparé par l’assemblée nationale les dépenses de fonctionnement pour 2016 s’élèvent à 274, 236 milliards, tandis que les dépenses de capital sont de l'ordre de 158, 831 milliards et celles des comptes spéciaux du trésor de 18, 100 milliards d'Ouguiyas.

S'agissant des fonds alloués aux dépenses courantes au niveau du projet de loi initiale des finances 2016, ont enregistré, en comparaison avec celui rectificatif de 2015, une augmentation de 11.775.422.000 Ouguiyas, soit un pourcentage de 2, 648%.

Au niveau des grandes masses de dépense, les principaux changements notés portent pour l'essentiel sur l'augmentation des salaires de 3,756 milliards d'Ouguiyas, par rapport à la loi rectificative de 2015, soit une croissance de 3,18%, tant dis que les dépenses sur les marchandises et les services ont enregistré une baisse de 3,275 milliards, soit un taux de moins de 5, 02. C'est aussi le cas pour les subventions et transferts avec une réduction de 6, 648 milliards d'Ouguiyas, soit un taux de moins de 9, 72%, tandis que les charges non spécifiées sont restées inchangées par rapport au projet de finances rectificatif pour l'exercice 2015.

Les intérêts sur la dette, ils ont enregistré une hausse de 411.513.000 Ouguiyas, soit un taux de 2,60% reparti comme suit :
-Dettes extérieures : 120.779.000 Ouguiyas, soit 0, 99%
-Dettes intérieures : 290.734.000, soit 7, 84%.

S'agissant du budget d'investissement (BCI), il a atteint pour 2016 le seuil de 261,255 milliards d'Ouguiyas, soit une augmentation de 6, 255 milliards d'Ouguiyas, 2, 45% du produit intérieur brut, tandis que les financements validés par les partenaires au développement se chiffrent à 137 milliards d'Ouguiyas, soit 52,4% du budget consolidé pour l'investissement de 2016.



 














GABONEWS APAnews