Le candidat Biram Ould Dah Ould Abeid prône la construction de l'Etat de droit, la renaissance économique, la promotion des libertés et le secours aux victimes de l'oppression et de l'injustice


Saharamedias/Nouakchott
Vendredi 6 Juin 2014


La campagne électorale du candidat aux élections présidentielles de 2014, M. Biram Ould Dah Ould Abeid a démarré vendredi à O heure à partir du stade feu Cheykha Ould Beidiya à Nouakchott, sous le slogan ''il est temps''.


Le candidat Biram Ould Dah Ould Abeid prône  la construction de l'Etat de droit, la renaissance économique, la promotion des libertés et le secours aux victimes de l'oppression et de l'injustice
La campagne électorale du candidat aux élections présidentielles de 2014, M. Biram Ould Dah Ould Abeid a démarré vendredi à O heure à partir du stade feu Cheykha Ould Beidiya à Nouakchott, sous le slogan ''il est temps''.

Devant ses partisans et sympathisants, le candidat a détaillé les grands axes de son programme électoral et explique que cette opportunité constitue une étape historique de la lutte politique en Mauritanie.

Il a ajouté qu'il soumet au peuple mauritanien un programme exhaustif garantissant la construction de l'Etat de droit, la renaissance économique, la promotion des libertés et le secours aux victimes de l'oppression et de l'injustice.

Le candidat Biram a expliqué qu'il est issu des milieux populaires et son programme tient compte des aspirations de tous les segments de la société mauritanienne.

Il a appelé ses militants, surtout les jeunes, à arracher la réussite de son programme par les urnes et les moyens démocratiques légaux.

M. Biram Ould Dah Ould Abeid a également critiqué le candidat dont le mandat vient de s'achever, soulignant qu'il incarne l'exclusion et la confiscation des droits civiques et dénoncé les pratiques racistes exercées contre des franges de la société mauritanienne.

Il a, enfin, appelé ses supporteurs au retrait de leurs cartes d'identité et vote massif en sa faveur le jour j, tout comme il a critiqué les militants du forum national pour la démocratie et l'unité et certains des autres candidats pour les présidentielles de 2014.

D'autres intervenants se sont succédés sur la tribune et expliqué que le candidat Biram est le mieux placé pour conduire les affaires du pays.



 














GABONEWS APAnews