Le chef de l’opposition démocratique : « la convocation du collège électoral est une violation de la constitution »


Nouakchott - Saharamédias
Mardi 30 Mai 2017



Le chef de l’opposition démocratique : « la convocation du collège électoral est une violation de la constitution »
Dans un communiqué signé en son nom et distribué mardi, le chef de l’opposition démocratique, El Hacen O. Mohamed, a déclaré que « la convocation lundi par le gouvernement du collège électoral est la poursuite d’un processus unilatéral, contraire aux valeurs démocratiques » et a demandé son annulation.

Pour O. Mohamed, les fondements sur lesquels s’était basé le gouvernement pour convoque le collège électoral sont contraires aux dispositions de la constitution relatives aux amendements constitutionnels et un comportement unilatéral qui ne ferait que compliquer davantage la situation politique déjà tendue.

Pour le chef de l’opposition démocratique, « l’entêtement du pouvoir et le peu d’intérêt porté aux lois et aux valeurs démocratiques, sont à l’origine de son attachement au recours arbitraire à l’article 38 de la constitution. »

Une approche largement rejetée par des experts et des spécialistes du droit constitutionnel et condamnée par la majorité des forces politiques du pays, ajoute O. Mohamed.

Le chef de l’opposition démocratique a appelé le gouvernement au retour au bon sens et à la prudence, de revenir immédiatement sur sa décision d’organiser le referendum du 15 juillet et d’abandonner ce processus unilatéral qui ne saurait cultiver que la division.

Il a enfin invité le conseil constitutionnel à prendre ses responsabilités, à protéger la constitution et à consacrer l’inconstitutionnalité  de ce décret, basé sur des décisions contraires aux mécanismes des amendements tels que prévus par la constitution mauritanienne.
 
 
 














GABONEWS APAnews